Brocante Vintage : Les Travailleuses

A la recherche du temps d'avant

 

Coudre ses propres vêtements est devenu un vrai hobby. Il suffit de voir les blogs et vidéos qui fleurissent depuis quelques années sur le thème des créations maisons. Les outils et le matériel de couture sont très nombreux et lorsqu’on commence difficile de résister à s’offrir ce qui pourrait ” peut-être ” nous servir un jour. Je ne connais pas une seule couturière qui n’ai pas des tas de petits accessoires accumulés dans des boites ou des bocaux. C’est donc tout à fait normalement que la Travailleuse  est revenue au goût du jour.

Un meuble vintage ultra-pratique

brocante,vintage,travailleuse,couture,meuble,creatif,relooking,

Les travailleuses que vous pouvez trouver sous le nom de Table à ouvrages sont assez faciles à chiner. Il n’ y a pas une brocante où je n’en n’ai pas vu une. Les modèles les plus faciles à trouver sont aussi les plus classiques. Elles datent des années 60 – 70. Il existe de très nombreux modèles dont le style dépend du pays ou de la région où elles ont été fabriquées.

Pour tout les goûts...

La travailleuse avec ses tiroirs et ses compartiments a fait fureur au XIX éme siècle. Très facilement adaptable, elles deviennent mobiles et s’embellissent d’une poignée. Parfaite pour un petit brin de raccommodage prés de la cheminée, devant une fenêtre ou sur la terrasse au soleil.

Vous n’aurez que l’embarras du choix pour dénicher celle qui vous accompagnera dans vos moments couture.

 

brocante,vintage,travailleuse,couture,meuble,creatif,relooking,

Un achat coup de cœur mais pas seulement.

Je vous l’ai déjà dit mais je le répéte, il est vraiment très facile de trouver une travailleuse. Surtout celles qui sont les plus récentes. Il faut avant tout savoir ce que vous désirez faire de ce petit meuble. Voulez-vous vous en servir pour la couture ou en faire un meuble de déco ? Voulez vous le relooker ou le laisser tel-quel?

Fouinez dans les brocantes, les recycleries, à Emmaüs et même en ligne. Vous n’aurez aucun mal à trouver votre bonheur mais n’hésitez pas trop car les belles pièces partent très,très vite.

Les travailleuses sont victimes de leur succès et les nombreux tutos de relooking nous donnent encore plus envie d’en avoir une.

 

brocante,vintage,travailleuse,couture,meuble,creatif,relooking,
brocante,vintage,travailleuse,couture,meuble,creatif,relooking,

Oui, mais à quels prix ?

Tout dépend du style et de l’état de la travailleuse sur laquelle vous aurez craquée. Les petits meubles des années 60-70 se trouvent autour de 30- 40 € et beaucoup moins si l’état est médiocre.

Les travailleuses de style ou très originales peuvent s’échanger autour de 150 à 200 €. Les travailleuses exceptionnelles en marqueterie, dorures, bronze et bois de rose se trouvent- difficilement- entre 300 et 400 €.

Les jolies et exotiques travailleuses en bambou, rotin ou osier sont très recherchées et là les prix peuvent véritablement s’envoler, surtout si le meuble est en très bon état.

brocante,vintage,travailleuse,couture,meuble,creatif,relooking,
brocante,vintage,travailleuse,couture,meuble,creatif,relooking,
brocante,vintage,travailleuse,couture,meuble,creatif,relooking,

Le relooking des travailleuses est aussi un très bon moyen d’intégrer ce petit meuble un peu désuet dans un intérieur moderne. Vous trouverez dans des magazines de DIY, sur des blogs ou sur You Tube, des tas d’idées de rénovation et d’utilisation pour votre toute prochaine Travailleuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *