C'était il n'y a pas si longtemps...

C’était au temps où la sécu n’existait pas. C’était au temps où les médecins spécialisés étaient totalement inconnus. C’était surtout au temps où chaque ” bonne femme ” avait ses remèdes. Souvent elles étaient expertes en botanique. Bien avant que la médecine par les plantes ne revienne à la mode, les gens de la campagne qui vivaient de la nature, savaient très bien se servir d’elle et en tirer un maximum de ressources. De nombreux remèdes ont été perdu dans l’histoire. Souvent improbables, parfois déroutants, ils font – de nos jours – un peu sourire .  Prenons par exemple, ce tonique à base de fiente de poule ou alors cette fumigation de foie de bœuf prescrite pour soulager les yeux fatigués.

plantes,medecine,remédes anciens,jardin,fievre,entorse,plantes séchées,baume,
plantes,medecine,remédes anciens,jardin,fievre,entorse,plantes séchées,baume,

J’ai découvert par hasard ,un vieux recueil de remèdes daté de 1855, je vous laisse le plaisir de découvrir quelques recettes “dont l’efficacité est justifiée par une longue expérience, et d’une composition facile et économique ” Il est à noter que “ cette pharmacopée sera donnée gratis aux ecclésiastiques et aux sœurs de charité qui en réclameront un exemplaire par lettres affranchies“. Sans vous donner de conseils, je vous chuchoterai quand même à l’oreille qu’il n’est pas nécessaire d’essayer ces remèdes. ou alors ce serait à vos risques et périls.

Ver solitaire, Teigne et Fiévre

Remède contre le ver solitaire: 

  1. Après s’être couché sans manger, on prendra le lendemain, à jeun, 2 onces de racines de fougère mâle délayée dans un grand verre d’eau.
  2. Deux heures après et lorsque le remède commencera à faire son effet, on prendra une tasse de thé ordinaire dans laquelle on aura mis préalablement une cuillerée à soupe d’huile de ricin.
  3. Après une demi-heure, on prendra une seconde tasse de thé avec pareille quantité d’huile et l’on continuera ainsi de demi-heure en demi-heure jusqu’à ce que le ver soit sorti.
  4. S’il venait lentement ,il faudrait rester sur les toilettes jusqu’à ce que le ver soit sorti.
  5. Aussitôt l’expulsion de ce dangereux animal il faut se serrer le ventre avec une serviette mouillée avec du bouillon lié avec un jaune d’œuf.
  6. Et on la conservera pendant plusieurs heures

Remède contre la teigne:

  1. Matin et soir et pendant 3 ou 4 semaines, faites amortir dans une poêle une forte poignée de cresson de fontaine avec du saindoux et l’appliquez chaud sur la tête.
  2. Chaque fois que vous ôtez le remède il faut laver fortement la tête avec de l’urine de garçon .
  3. Il est bien entendu qu’avant d’appliquer le cataplasme de cresson, il faut couper les cheveux très prés de la peau et faire boire plusieurs fois dans la journée  une tisane dépurative au moins tout le temps du traitement .

Moyen économique de couper la fièvre:

  1. Mettre une poignée de peau verte de saule à bouillir dans une pinte de vin blanc.
  2. Boire une tasse à jeun et quelquefois dans la journée.

Ce remède dispense d’avoir recours aux pilules très coûteuses d’extrait de quinquina préparées par les pharmaciens. Et il produit un effet plus prompt  à la bienséance de la bourse des pauvres. On sait que les fiévreux doivent s’abstenir de vin et de manger à leur appétit.

plantes,medecine,remédes anciens,jardin,fievre,entorse,plantes séchées,baume,

Entorse, Furoncle et Soleil

Furoncles:

  1. Prenez un oignon blanc cuit sous la cendre, l’aplatir, l’arroser d’huile d’olive.
  2. l’appliquer un peu chaud sur le bouton à nu et le soutenir avec un bandage.

Remède contre les entorses:

  1. Battre un blanc d’œuf très frais, mêlez-y cinq à six cuillerées de suie de cheminée que vous battrez ensemble.
  2. Étendez ce remède sur du chanvre bien préparé.
  3. Envelopper-en la partie malade et recouvrez avec du linge.

Deux ou trois jours suffisent pour la guérison. On baigne d’autres fois l’entorse pendant deux heures dans l’eau froide mais cette eau doit être renouvelée souvent quand on se borne à ce remède.

Avis aux habitants de la campagne:

Par les fortes chaleurs de l’été, l’homme est exposé aux irritations gastriques, à la dysenterie, aux congestions sanguines etc…Il convient donc qu’il soit sobre dans ses aliments et ne se livre pas aux exercices forcés. Il doit éviter, autant que possible, l’action directe du soleil sur la tête. On ne saurait trop recommander aux faucheurs, moissonneurs et autres ouvriers qui travaillent en plein champ l’usage des chapeaux de paille.

Ils doivent s’abstenir de boire de l’eau pure ou beaucoup de boisson de fruit lorsqu’ils sont fortement altérés; pour corriger la crudité de l’eau, il faut y ajouter un filet de vin, quelques gouttes de vinaigre ou un peu d’eau-de-vie.

plantes,medecine,remédes anciens,jardin,fievre,entorse,plantes séchées,baume,

Un vieux livre....

Tous ces remèdes ont été tiré d’un vieux livre datant de 1855 et titré “Manuel de charité-Recueil de remèdes (dont l’efficacité est justifiée par une longue expérience ,et d’une composition facile et économique ) par Maitre El. BESNARD du Chateau – Membre de plusieurs sociétés savantes.

Il est à noter quecette pharmacopée sera donnée gratis aux Ecclésiastiques et aux sœurs de charité qui en réclameront un exemplaire par lettre affranchie “.

plantes,medecine,remédes anciens,jardin,fievre,entorse,plantes séchées,baume,
Sans vous donner de conseils, je vous chuchoterai quand même à l'oreille, qu'il n'est pas nécessaire d'essayer ces remèdes. Ou alors ce serait à vos risques et périls.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *