Si vous n’avez pas encore trouvé le menu du jour de l’an et si l’outrance ne vous fait pas peur et que vos invités ont des estomacs en acier blindé. je vous invite à vous inspirer de ce menu donné en l’honneur du Nouvel An à Chinon en 1908. Tenez-vous bien : il y a 16 plats (sans compter les petites pourlècheries entre deux ou trois plats pour faire ” glisser plus facilement ” dans le ” gosier ” et  10 vins différents. Autant vous dire qu’il fallait un sacré budget et être une force de la nature ( même si, j’ose l’espérer, les portions étaient assez petites. ) pour préparer et avaler ce repas. Mais à Chinon, pays de Rabelais , ne parle -t-on pas de Repas Pantagruelique ?

Bon, maintenant, accrochez-vous bien, je vous laisse découvrir ce festin du nouvel an de 1908.

Menu

  • Potage Gargamelle Rehaut
  • Truite saumonée du gué de Vede
  • Petits toasts
  • Salmigondis de perdraux et de cailles
  • Cuisse de chevreuil de turpenay
  • Sauce de Berbiéres
  • Amuses-gueules
  • Chevrette aux olives et cardons
  • Petits anchois bien marinés et autres petits poissons
  • Beurre de Cravant
  • Rosties
  • Faisans emplastronnés de truffes de Loudun
  • Petits toasts pour faire passer
  • Asperges des quinquenays à la Pichrochole
  • Ecrevisses à la Cardinale
  • Laitues en salade
  • Gâteau glacé et parfumé aux fruits du Véron
  • Fromages de Parillé
  • Café
  • Gâteaux variés et Fouaces fraîches de Lerné
  • Petites pâtisseries variées et friandises délectables .



La Carte des Vins

  • Purée Septemtrale des Quinquenays 1906
  • Chinon Clos de la Haute-Olive  1893
  • Pineau rouge de la Noblaie 1900
  • Saint – Louans en Chinonais  1884
  • Cément,Clos chaud 1881-1900
  • Chinon noir 1870
  • Pineau blanc crépitant et gaudissant
  • extrait des caves de maitre Vavasseur en pays de Vouvray
  • Quintessence de fèves grillées d’Arabie ( café )
  • Breuvages parfumés et liquoreux ( liqueurs ).

Que dire sinon qu’aujourd’hui plus personne ne pourrait supporter un tel repas. Même les festins de mariage sont beaucoup plus humbles et raisonnables. Heureusement…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.